Ventilation

L'isolation de plus en plus performante rend nos habitations hermétiques.

Dans nos bâtiments et logements bien isolés, nous enfermons et faisons circuler pollens, poussières, moisissures et champignons, bactéries, virus, poussières et micro-organismes. Nous aggravons les problèmes avec les fumées de cuisson, de tabac ou de feu de bois, insecticides, animaux domestiques, aérosols domestiques, tapis plain, colles et solvants de parquets et de divers matériaux de construction, peintures, vernis, etc.

Autrefois la perméabilité à l'air des bâtiment permettait à l'air de se renouveler. Ce n'est donc plus le cas des bâtiments bien isolés.

Ventiler efficacement est donc devenu primordial.

Mais qui dit ventilation dit faire rentrer de l'air frais, froid en hivers, pour rejeter l'air vicié, chaud vers l'extérieur.

Pour ne pas perdre les bénéfices de notre isolation performante, on va d'une part contrôler mécaniquement cette ventillation (Ventillation Mécanique Contrôlée ou VMC) et si possible récupérer la chaleur de l'air vicié avant de le rejeter en transférant sa chaleur à l'air entrant. C'est le principe de la ventillation dite double flux (VMC double flux ou système D).

En alternative au double flux, le systéme C+ EVO consiste à mesurer en permanence la qualité de l'air intérieur afin de ventiler uniquement si nécessaire. Cette solution économique en terme d'investissement est quasi aussi performante que la double flux pour la PEB (Performance Energètique du Bâtiment).